Jacques Biolley
Medécine esthétique

Rides

Une ride est une cassure dans la surface de la peau due à un affaissement des structures dermiques, provoqué par la disparition progressive de deux proteines : le collagène et l'élastine. Au fil du temps, les rides apparaissent au niveau du front, entre les sourcils (ride du lion), mais aussi aux coins des yeux avec les fameuses pattes d’oie et autour de la bouche.

Traitement

Plusieurs traitements sont possibles pour réduire, voire supprimer, les rides sur une période de temps plus ou moins grande. Le choix du traitement sera fait selon le désir de la ou du patient(e) mais également selon l'importance de la ride. On aura alors recours soit à :

  • une simple technique laser qui effacera les marques à la surface de la peau ;
  • des gestes de médecine esthétique (injection de produits naturels d'origine végétale - voir ci-dessous - ou peeling profond) ;
  • une intervention de chirurgie esthétique (lifting).

La médecine esthétique est une variante douce et naturelle pour atténuer les effets du temps en repulpant la peau qui redonnera au visage sa fraîcheur naturelle. En fonction de la profondeur de la ride, on privilégiera le toxine botulique ou l'acide hyaluronique. Ceux interventions sont réalisées en 15 à 20 minutes en cabinet.

Objectif

La toxine botulinique permet de retendre les tissus en détendant le(s) muscle(s) responsables de la traction et de la formation des rides. Ceux-ci, par l'injection, sont comme "endormis" par le produit. Ils réagissent de moins en moins à la sollicitation des mouvements du visage. Ils "s'assèchent" et le visage devient plus lisse et plus reposé. Il paraît alors plus jeune. C'est une technique très simple et très efficace, idéales pour corriger des rides peu profondes et pour prévenir la formation de la ride. On peut pratiquer des injections de botox dès l'âge de 30 ans, ce qui permet de retarder l'échéance de la chirurgie esthétique lorsque le sujet sera quadragénaire et/ou quinquagénaire. Pour un effet durable, il est recommandé de pratiquer les injections tous les trois à quatre mois.

La toxine botulinique est une substance tout à fait naturelle et résorbable.

L'acide hyaluronique est une substance naturellement présente dans le derme, un composant essentiel de la structure de la peau qui permet d'hydrater les tissus. Avec le vieillissement, la qualité de cette substance se dégrade et entraîne une altération du derme. L'effet volumateur et hydratant de l'acide hyaluronique, offre un comblement idéal des rides et rend des volumes naturels à l'ensemble du visage. Cette solution est préconisée pour :   

  • Combler les grandes et petites rides autour des lèvres (sillon naso-génien)
  • Effacer certaines imperfections ou asymétries
  • Rendre les lèvres plus sensuelles
  • Harmoniser le contour du visage

Les  femmes et hommes de plus de 40 ans sont plus concernées par cette intervention, dont l'effet dure en moyenne entre 1 et 2 ans.

L'intervention

L'emploi médical de la toxine botulique consiste à injecter le produit au moyen de petites aiguilles ultra-fines dans les muscles du visage au niveau du front, entre les sourcils et/ou sur le pourtour des yeux. On obtient un relâchement des traits, tout en conservant la mobilité de l’expression du visage. Les traits se détendent visiblement, ils perdent leur sévérité. Le front se lisse, la ride du lion et les pattes d'oie sont visiblement diminuées.

Le visage se détend et retrouve un aspect très naturel.

L'acide hyaluronique est introduit sous le derme par une canule, qui est un petit tube constitué de matière plastique ou de métal qui permet le passage du liquide à travers un orifice. Les injections sont faites délicatement et sont peu douloureuses. Une anesthésie locale préalable est cependant nécessaire pour l'injection des cernes notamment pour un traitement confortable et en toute sérénité.

Risques

La toxine botulique et l'acide hyaluronique sont d'origine naturelle, l'un végétal et l'autre organique. Les risques sont donc quasi insignifiants, les molécules n'étant pas reconnues comme corps étranger. Leur injection ne requière pas de tests cutanés particuliers, sauf si le médecin le juge nécessaire. Si réaction il y a, la gêne n'est que très passagère.

Les complications suite à l'injection sont extrêmement rares. De petites ecchymoses éventuelles peuvent apparaître mais elles se résorbent au bout de quelques jours. De légères céphalées peuvent survenir également mais elles ne durent pas. On peut enfin observer qu'un relâchement plus important d'une région traitée peut se produire temporairement, entraînant un déséquilibre passager du visage ou une chute de la paupière.

Contre-indications : Maladies auto-immunes, antécédents d’allergies, hypersensibilité connue à l’acide hyaluronique, tendance à développer des cicatrices hypertrophiques, problèmes inflammatoires au niveau des sites d’injection.